Les Travaux Publics

Canalisateur

Le canalisateur installe les réseaux de canalisations pour la distribution d’eau potable, d’eau industrielle et pour évacuer les eaux pluviales et usées vers les stations d’épuration.

Sur le chantier, il creuse les tranchées à la pelleteuse pour ensuite poser les tuyaux au fond. Il effectue les raccordements du nouveau réseau au réseau existant et contrôle l’installation en effectuant des tests. Enfin, il remet en état la chaussée, les trottoirs et les caniveaux. Le canalisateur peut être amené à utiliser des technologies de pointe pour effectuer les tâches délicates selon les contraintes du chantier : pose de tuyaux à l’aide de laser, pose de canalisations sous un carrefour routier ou une voie ferrée à l’aide d’outils de forage téléguidés, etc.

Le métier requiert une habileté manuelle, ainsi que des notions en maçonnerie. Le canalisateur travaille en plein air et sur des chantiers parfois éloignés, il demande de la résistance physique et de la mobilité. Dans ce métier, l’expérience du terrain est importante. La volonté d’apprendre et l’esprit d’équipe permettent d’acquérir l’ensemble des méthodes de travail.

La formation à suivre :
CAP constructeur en canalisation – BAC PRO Travaux Publics

Charpentier métallique

B4-1 - pont normandieLe charpentier métallique fabrique les ossatures en acier qui serviront de support aux couvertures de bâtiments. Il travaille d’abord en atelier pour faire la conception et le traçage des éléments, l’exécution des assemblages, puis sur le chantier il réalise le levage et le montage des éléments en métal.

Le charpentier métallique intervient sur tous les types de constructions : ponts, passerelles, immeubles, hangars agricoles, bâtiments industriels, aménagement et mobilier urbain.

Jamais seul sur son chantier, il doit aussi avoir le goût du travail en équipe.

Des aptitudes au dessin et à la projection dans l’espace sont indispensables pour la conception et le tracé des charpentes.Le charpentier métallique doit également être précis et méthodique pour assembler des pièces au millimètre près.

Il est de plus en plus nécessaire de se servir des logiciels disponibles pour le tracer, le calcul de structure, etc.

Constructeur de routes

B4-1 - autorouteLe constructeur de route intervient après les travaux de terrassement et de nivellement du terrain. Il pose différentes couches de base avant d’appliquer le revêtement (béton, bitume, asphalte, gravillons…), puis les éléments de voirie (trottoirs, caniveaux, etc.). Il peut intervenir sur une chaussée endommagée, dans ce cas il enlève la couche existante et la remplace par une autre.

Le constructeur de route est polyvalent car il participe à toutes les taches d’un chantier routier : pose de la signalisation de chantier, conduite d’engins, petite maçonnerie, pose des raccordement aux réseaux souterrains, etc.

Le constructeur de routes travaille en plein air sur des chantiers de toute nature et de toute taille. Il doit aimer le travail en équipe et accepter travailler parfois la nuit.

La formation à suivre :
CAP constructeur de routes – BAC PRO Travaux Publics

Constructeur en voirie urbaine

B4-1 - eco quartierLe constructeur en Voirie et Réseaux Divers (VRD) réalise et entretient les aménagements urbains ou de loisirs : voies piétonnes, voies cyclables, trottoirs, places, aires de jeux, terrains de sport, etc. Il peut également intervenir sur les réseaux enterrés : assainissement des voiries, acheminement d’eau potable, pose de conduite de gaz, téléphone, etc.

Il participe à toutes les étapes du chantier, de la pose de différents types de réseaux et de revêtement de sol, à la pose de la signalisation. Il doit pouvoir conduire des petits engins de chantier, faire de la petite maçonnerie, poser des raccordements aux réseaux divers.

Le constructeur en Voirie et Réseaux Divers travaille au grand air parfois dans des conditions climatiques difficiles. Il doit aimer le travail en équipe, être précis et méthodologique.

La formation à suivre:
CAP constructeur de routes – BAC PRO Travaux Publics

Conducteur d’engins de chantier

B4-1 - train2Il conduit les engins les plus divers: bouteurs, tombereaux, décapeuses, pelles hydrauliques ou à câbles, chargeurs, pelleteuses, niveleuse, finisseur, draglines, grues ou encore compacteurs. Ces engins sont utilisés pour toutes sortes de travaux de manutention et de transport. Ils peuvent être montés sur pneus, sur chenilles ou sur rails, et sont souvent hors gabarit. Le Conducteur d’engins peut être spécialiste sur une machine ou polyvalent sur plusieurs.

Le conducteur d’engins est un homme clé sur le chantier: il est le premier à intervenir, c’est lui qui prépare le terrain avant le début des travaux. Il déblaye, déplace de grande quantité de terre et de gravats, il nivelle et aplani, il creuse des tunnels et transporte des matériaux. Maître de son travail, il a une influence déterminante sur le chantier.

Le conducteur d’engins doit être polyvalent, autonome, soigneux de son matériel et soucieux de la sécurité.

La formation à suivre:
CAP conduite d’engins de chantier de Travaux Publics – BP de conduite d’engins de TP

Constructeur en Ouvrages d’Art

B4-1 - barageLe constructeur en Ouvrages d’Art travaille sur des chantiers de construction à très grande échelle pour de grands ouvrages tels que les ponts et viaducs, les barrages et réservoirs, les tunnels et galeries, les centrales nucléaires, les bâtiments industriels, etc. Il peut aussi intervenir sur des chantiers de construction d’ouvrages plus ponctuels comme des murs de soutènement, des fondations spéciales, etc.

Il réalise le coffrage dans lequel sera coulé le béton, le ferraillage pour armer le béton, le  coulage du béton, et enfin le démoulage de la pièce.
Il doit savoir faire le tracé et l’implantation de l’ouvrage, monter un échafaudage, étayer, concevoir des coffrages en bois, poser et déposer le coffrage sans l’abîmer.

Le constructeur d’ouvrages d’art doit avoir de bonnes connaissances en géométrie et en résistance des matériaux. Il est souvent amené à travailler en hauteur et à utiliser des petits engins. Il doit contrôler la conformité et la qualité d’exécution.

La formation à suivre:
CAP constructeur en ouvrage d’art

Electricien

L’électricien effectue tous les travaux d’installations et de dépannages du réseau électrique et de raccordement d’appareils électriques.

C’est un métier qui peut être exercé dans des domaines de spécialités variés : éclairage, confort thermique, réseaux communicants, sécurité, gestion technique des bâtiments.

En se basant sur des plans, l’électricien détermine l’emplacement des éléments de l’installation électrique. Il procède ensuite à la pose des câbles, à l’installation et au raccordement des tableaux ou armoires électriques, installe les prises, les appareils électriques et les interrupteurs, puis procède au raccordement de l’installation avec le réseau extérieur. Tous les travaux de mises aux normes de sécurité électrique lui incombent également.
L’électricien peut travailler seul ou en équipe. Il doit savoir lire le plan fourni par le bureau d’études. Il doit se mettre à jour régulièrement des nouvelles normes électriques et doit connaître les règles de sécurité.

Etancheur

L’étanchéiste ou étancheur pose des revêtements d’imperméabilisation pour éviter les infiltrations d’eau dans le bâtiment. C’est un métier exigeant physiquement, et les professionnels bien qualifiés sont très recherchés.

L’étancheur intervient sur les toits, terrasses, sols et murs qui sont exposés à l’humidité. Il pose des revêtements d’étanchéité, des systèmes d’évacuation des eaux pluviales, pose des joints de dilatation, des bardages, etc.

Il travaille différents matériaux selon la nature du chantier à réaliser: asphalte ou résine de synthèse coulés, bardages métalliques en tôles nervurées.

L’étancheur doit connaître parfaitement les particularités et les performances des différents composants qu’il utilise pour assurer l’étanchéité d’un ouvrage. Et la technologie des matériaux évoluant rapidement, il doit suivre les innovations de près.

L’étancheur doit être à la fois robuste et habile: il porte des charges lourdes, doit être méticuleux dans son travail et doit supporter des températures élevées.

Grutier

Le conducteur de grue est un technicien de chantier très qualifié formé pour la conduite et la manœuvre d’engins de levage en hauteur. Le conducteur de grue déplace des charges très lourdes et différents matériaux pour les répartir sur le chantier.

Il doit être capable de s’adapter à la typologie de la charge à lever, il doit prendre en compte la spécificité du site, la nature du sol et les éventuels obstacles aériens.

Le grutier est responsable de sa grue: il participe au montage et au démontage de la grue, il doit adapter ses équipements de protection individuels, effectuer le calage de la grue en fonction de la physionomie du terrain et doit s’assurer de la pertinence de l’accrochage de la charge (l’élingage).

Le travail se déroule depuis une cabine de pilotage d’où le grutier communique avec l’équipe au sol.

Le grutier doit être capable de travailler en hauteur. Il doit avoir une bonne vue et une bonne appréciation des distances. Il doit être précis et être capable de gérer son stress.

Mécanicien d’engins de chantier

Le mécanicien d’engins de chantier est chargé de l’entretien et de la réparation de toutes sortes de machines utilisées sur les chantiers: camions, pelles hydrauliques, bulldozers, niveleuses, etc.

Il intervient pour la maintenance des engins ou en urgence pour un dépannage. Le bon déroulement d’un chantier peut dépendre de sa rapidité d’intervention, il doit donc être autonome et accepter des horaires décalés.

Il travaille sur le chantier et dans l’atelier de réparation. Il a d’excellentes connaissances en mécanique mais également en hydraulique, pneumatique, électricité et électronique.

Monteur de lignes caténaires

Le monteur de lignes caténaires réalise les travaux d’installations de caténaires pour les réseaux ferrés et les lignes aériennes de contact pour les tramways.

Sur les chantiers il réalise la mise en place des supports de lignes caténaires, le déroulage des câbles, le pendulage entre les câbles porteurs et les fils de contact, les réglages entre la caténaire par rapport à la voie ferrée, le montage des appareils d’interruption, la mise en place des protections,les travaux de remaniement et d’entretien sur les lignes existantes.

Ce travail requiert de bonnes connaissances techniques. Le monteur de lignes caténaires doit être capable de travailler en autonomie et en équipe, et doit accepter de travailler de nuit.